La Tonnellerie du Sud-Ouest, accent sur la qualité

Le leader mondial de la barrique en acacia pour les vins blancs et rosés est Tarnais. La Tonnellerie du Sud-Ouest est reconnue pour allier qualité, innovation et savoir-faire.

Baudouin de Montgolfier de la Tonnellerie du Sud-Ouest
©TSO

Italie, Espagne, Chili, Japon ou même États-Unis… Les barriques de la Tonnellerie du Sud-Ouest s’exportent dans trente-cinq pays à travers le monde. Implantée au coeur du vignoble historique de Gaillac, la société de fabrique de tonneaux pour le vin est présente dans toutes les grandes régions viticoles de la planète et dans de nombreux vignobles prestigieux. Elle est également leader mondial des barriques en acacia pour les vins blancs et rosés. Fondée au début du XXe siècle et reprise en 1998 par Baudouin de Montgolfier, l’entreprise est reconnue pour son chêne et son acacia provenant quasi-exclusivement des Vosges et du centre de la France.
La Tonnellerie du Sud-Ouest est également réputée pour son artisanat de pointe. Les tonneliers sont aidés d’ordinateurs pour suivre à la lettre le processus et produisent en moyenne de trois barriques de 225 litres à 600 litres par jour chacun.

Pourtant, chacune passe par une multitude d’étapes avant d’atteindre sa forme finale. Le bois est tout d’abord stocké à l’air libre pendant vingt-quatre mois minimums pour le laisser sécher. Il est ensuite usiné et chauffé, une opération primordiale. Très longue et douce, elle sublime le chêne pour lui rendre finesse et élégance. À la suite du cintrage qui lui donne sa forme finale, la barrique est placée dans une chauffe organoleptique qui permet au bois de transmettre aux vins différents arômes.

Le tonneau, un choix de luxe

Tonnellerie du Sud Ouest-GaillacAu total, une fois les dernières finitions sur-mesure apportées pour chacun des clients, grâce à un fichier personnalisé, « la conception d’un tonneau aura pris trente mois ». « Son espérance de vie est ensuite estimée entre trois et cinq ans », précise Baudouin de Montgolfier. « Nous avons accueilli de grands vins dans nos tonneaux. Nous collaborons actuellement avec les vins Gérard Bertrand. Il faut garder à l’esprit que seulement 2% des vins dans le monde sont élevés en barrique. C’est un produit de luxe », poursuit le dirigeant de la Tonnellerie du Sud-Ouest. Il existe des alternatives comme la cuve en inox ou en béton « mais elles ne bénéficieront pas du phénomène d’extraction », assure-t-il.

Le passionné de bois et de vin a profité d’un « savoir franco-français reconnu mondialement » pour vendre plusieurs milliers de tonneaux chaque année à des vignobles et des distilleries. « 615 000 barriques sont produites chaque année en France, ce qui représente un marché de 429 millions d’euros », affirme Baudouin de Montgolfier. Malgré ces volumes importants, la tonnellerie reste un métier de passionnés. Le dirigeant n’oublie pas de rendre visite à ses clients une fois par an. Une façon de tester et noter les vins ayant vieilli dans ses tonneaux, et de conseiller sa clientèle pour consolider les liens.