L’excellence des manufacturiers occitans

L’Occitanie est riche de ses artisans, qui peaufinent leur savoir-faire depuis des générations. Comme le gantier Fabre en Aveyron ou l’ennoblisseur Plo dans le Tarn.

« La ganterie familiale, fondée par votre arrière-grand-père en 1924 et que vous dirigez actuellement avec votre frère, symbolise l’excellence de la tradition et un savoir-faire français, que vous mettez un point d’honneur à promouvoir. » Ce courrier, daté d’octobre 2017, est signé d’Emmanuel Macron. Olivier Fabre, gantier à Millau et président du Pôle Cuir Aveyron, venait d’envoyer deux paires de gants au couple présidentiel. « Ils les ont portés lors du voyage officiel en Chine en janvier, il y a de quoi être fier. », se félicite-t-il.
Ces créations nécessitent neuf étapes. La sélection des peaux auprès des mégisseries de Millau, le bain de couleur, la découpe, la doublure… « Il n’y a pas d’école de ganterie, tout se fait par transmission », explique Olivier Fabre. La quatrième génération donne un nouvel essor à l’enseigne : leur première boutique parisienne ouvre au Palais Royal en 2008, suivie d’une autre, éphémère, au cœur de Paris, et d’une troisième, en 2013, près du château de Versailles. La production est destinée à 60% à l’export. Premiers acheteurs : le Japon, les États-Unis, la Corée du Sud et la Chine.

Celui qui ennoblit le tissu

Que revêt le terme délicieusement suranné d’ennoblisseur ? Il s’agit de celui qui ennoblit le tissu, le sublime. « Nos clients nous confient leurs matières premières, qu’il s’agisse de fibres, de fils en bobine, de tissus au mètre ou de mailles », détaille Xavier Plo, le gérant des établissements Henri Plo. « Nous leur apportons une couleur, une finition, un apprêt. On peut intervenir à tous les stades de fabrication. Nous sommes la seule entreprise française à pouvoir faire tout cela ».
Via des produits chimiques, des actions mécaniques et hydrauliques, le toucher et l’aspect des matières changent : « On peut leur apporter une douceur, un écrasé… Nous sommes le grand spécialiste du feutrage de la laine ». La laine, une tradition sur cette terre au Sud du Tarn, berceau de la maison Plo depuis cinq générations. En 2007, la PME de 20 personnes quittait Castres pour s’installer non loin de là, à Aussillon. Elle travaille pour les marchés de l’habillement, de la mode, de la décoration, du linge de maison, de l’automobile, de l’aéronautique, du ferroviaire et pour l’administration.

Crédit Photo : Wiliam Beaucardet et Christine Cayré