Ballot-Flurin, l’amour apicole

Depuis 1976, cette société familiale nichée dans les Hautes-Pyrénées fabrique avec passion et conviction des produits issus d’une apiculture raisonnée, reconnue dans le monde entier.

Ballot-Flurin
©Ballot-Flurin

Catherine Ballot-Flurin vibre pour la médecine des abeilles comme ses ouvrières résonnent dans la vallée. « J’ai été éduquée dans la conviction que la nature soigne », raconte la fille du médecin thermal de Cauterets. « Il était évident que je devais produire du miel de façon naturelle en ne considérant pas les abeilles comme de simples machines. » Récompensée du trophée des femmes entrepreneures pour son parcours militant, cette pionnière du bio en France a développé l’apithérapie énergétique et le concept d’Apiculture douce®.

La signature énergétique des abeilles

Comprendre le langage des abeilles est l’âme de l’Apiculture douce. Cette approche holistique préserve l’équilibre énergétique du rucher afin de ne pas dénaturer les principes actifs des matières premières : miel, pollen, propolis et gelée royale. « Tous nos apiculteurs sont formés à la psychologie des abeilles », raconte la maîtresse des lieux.

Catherine Ballot-Flurin
©Ballot-Flurin

« Nous sommes les seuls à prendre en compte l’état émotionnel de l’apiculteur avec des techniques de relaxation-méditation, utilisées pour induire un état mental précis qui favorise l’écoute du petit peuple de la ruche. » L’Apiculture douce prend également en compte les rythmes solaires, lunaires et cosmiques pour l’élevage du cheptel et déterminer le moment idéal de récolte.

Outre ses gourmandises saines, l’entreprise développe une gamme de soins d’apithérapie pour toute la famille. « La propolis était considérée comme un sous-produit sans intérêt. J’ai fait reconnaître cette résine brune comme un véritable aliment et un produit phare de la santé de demain en démontrant scientifiquement ses propriétés antiseptiques et antioxydantes », détaille Catherine Ballot-Flurin.

La Bee Factory, une ruche géante

La marque développe aussi une zone d’activité exemplaire en matière de développement durable : sur le site de trois hectares, l’écosystème héberge des modules de formation pour les apiculteurs, un laboratoire “d’extraction alchimique” pour les préparations dynamisées, une boutique, un hangar logistique et un chai pour les matières nobles.

Le projet inclut du maraichage en culture bio et de l’agroforesterie grâce à des arbres mellifères qui permettent aux abeilles de se nourrir en plaine
durant l’été. « Nous sommes persuadés que l’abeille n’a pas livré tous ses mystères et que nous n’avons pas encore découvert tous les bienfaits qu’elle peut apporter à l’Homme », poursuit Catherine Ballot-Flurin. Après avoir lancé une filière de petits apiculteurs bio indépendants, la dirigeante fait rayonner les bienfaits de ses abeilles au-delà des frontières occitanes. Avec Rémi Ballot, diplômé de HEC, l’entreprise s’envole aujourd’hui à la conquête des marchés asiatiques, très réceptifs à la gamme de cosmétiques 100% naturelle.