Les plus belles montres du monde…

Chaque année, à la mi-janvier, les grandes maisons présentent leurs dernières créations au Salon international de la haute horlogerie de Genève. Le rendez-vous incontournable des amoureux des belles montres.

Ils sont 15 000 visiteurs et journalistes du monde entier à parcourir les allées du Palexpo de Genève. Depuis plus d’un quart de siècle, y sont présentées les montres les plus rares, les plus précieuses et les plus performantes. Les stands feutrés affichent des décorations et des mises en scène souvent incroyables. Comme ces fonds sous-marins dans lesquels s’est plongée la maison Ulysse Nardin. Ils ont été imaginés par l’artiste contemporain Damien Hirst, dont la dernière collection a fait sensation à Venise.
L’œil averti décèle les prochaines tendances : des cadrans laqués, des tailles de boites au delà de 40 millimètres ou le développement des montres unisexes, les femmes étant toujours plus nombreuses à porter des garde-temps masculins.

L’innovation est au coeur de l’industrie

Partout, les grandes maisons rivalisent d’innovations technologiques. Ainsi Richard Mille a mis au point un verre en saphir trempé, capable de résister à la violence des chocs d’un match de polo et International Watch Corporation annonce la sortie d’un modèle avec un mécanisme ayant nécessité cinq ans de recherches.
Depuis que le néerlandais Christian Huygen a inventé l’oscillateur au XVIIe siècle, l’innovation est au coeur de l’industrie horlogère, la rendant toujours plus précise.

Crédit photos : SIHH