Marc Deloche, artisan amoureux

Crédit Marc Deloche Esthète généreux, cet architecte de formation crée des bijoux sculptures et défend un savoir-faire artisanal, patient et essentiel.

D’abord collectionneur de bijoux, c’est en tant qu’apprenti que Marc Deloche découvre le métier de joailler. Après des études d’architecture, il se retrouve « à la cheville », derrière un établi, et goûte au plaisir de fabriquer des parures comme on dessine des maisons. Deux échelles de création différentes entre lesquelles il partage encore son temps aujourd’hui.
En 2000, il ouvre son premier magasin à Toulouse, agrandi en 2009 d’un univers dédié aux enfants. Si, depuis, deux autres boutiques ont vu le jour rive droite et rive gauche à Paris, son atelier, lui, est resté à Toulouse. « En architecture comme en bijouterie, celui qui dessine n’est rien sans les artisans. Il faut soutenir ces métiers. C’est beau la main de l’homme », souligne Marc Deloche.

« La fantaisie peut être durable »

Sur la peau, l’argent est son métal de prédilection. Avec l’or et le vermeil, il se mêle au cuir, à la résine et aux pierres semi-précieuses. « J’aime le rapport qu’une femme entretient avec son bijou, toujours lié à un état, à des signaux qu’elle envoie », confie
le joailler. Souvent unisexes, oversize et articulées, les pièces Marc Deloche se reconnaissent entre toutes.
Raffinement des matières et modernité des lignes signent les collections, comme ses chevalières fétiches, à tête de taureau ou de samouraï. « La fantaisie peut être durable quand elle est associée à des matériaux nobles. Les gens veulent de l’authenticité et, pour cela, le luxe doit conserver une certaine rareté » conclut Marc Deloche.

Adresse
9 rue Antonin Mercié – Toulouse

Crédit photos : Marc Deloche