Biens d’exception à Toulouse : le tour du propriétaire !

Un beau T3 en location de moyenne durée rue Grand Nazareth@ L_Appartement toulousainC’est un privilège de pousser la porte des plus beaux appartements du centre-ville de Toulouse. De découvrir leurs murs de brique, leurs prestations haut de gamme ou la vue qu’ils offrent. Laissez-vous séduire par ces deux-là, l’un à la vente, l’autre en location de moyenne durée…

« Un appartement comme celui-ci, il n’y en a pas deux à Toulouse », avait prévenu Brice Girola, responsable commercial de l’agence immobilière Espaces Atypiques à Toulouse. Cela commence par son emplacement : place Saint-Étienne, avec une entrée depuis les allées François-Verdier. Après une cour intérieure de belle taille, on y accède par un ascenseur privé.

Une fois la porte poussée, le visiteur se retrouve dans un magnifique jardin couvert sous un puits de lumière perché à huit mètres de hauteur. L’appartement s’enroule littéralement autour de lui, distribuant une salle de bain, une chambre, une cuisine et un salon d’apparat de 120 m2, avec son parquet à bâtons rompus et ses sept fenêtres. Dont deux offrent une vue imprenable sur la cathédrale Saint-Étienne. Une partie un peu en retrait, séparée par une ancienne cheminée, donne sur la rue de Metz.

L’étage est desservi par un escalier sous le puits de lumière. Ici, la climatisation est la bienvenue puisque trois pièces sont sous les toits.
Ce duplex de 376 m2 carrez est en vente chez Espaces Atypiques pour 1 850 000 euros. « Nous avons un positionnement de luxe, mais pas uniquement », formule le directeur, Alexandre Vanderme. « Nous proposons aussi des produits plus contemporains adaptés à différents modes de vie. » Et de citer d’autres biens de rêve : ancien atelier, péniche aménagée, loft, souplex…

Le deuxième appartement réserve aussi des surprises. Un long couloir aux murs de briquette débouche sur une cour intérieure. De là, un escalier mène aux étages. Au premier, une lourde porte s’ouvre sur une entrée riche en briques et tomettes. De petits trésors récupérés par des architectes lors de travaux, car « tout était caché », explique Ariane Gonsolin cofondatrice de la société L’Appartement Toulousain, qui propose des locations de deux semaines à six mois dans l’hyper centre toulousain, avec un service de conciergerie. Passée la verrière de la cuisine, les fenêtres de la pièce principale s’ouvrent sur la Grande-rue Nazareth, entre les quartiers très prisés que sont les Carmes et Saint-Étienne. Cheminée, mobilier de goût et table basse design en acier achèvent le tableau.

Dans la partie nuit, ce T3 exceptionnel de 100 m2 dispose de deux chambres donnant sur une cour intérieure arborée. « Avec le charme de l’ancien et les équipements modernes, ce bien plaît énormément. Il n’y a pas de fausse note », conclut Élodie Chaumette, cogérante de L’Appartement Toulousain.