Tenerife, les possibilités d’une île

Sur fond d’océan et d’euphorbes géants, Tenerife s’offre de volcans en forêts, de villes historiques en villages perdus. De Santa Cruz au Teide, de Garachico à l’Anaga, cap sur le Nord d’une île aux multiples facettes.

Escapade Tenerife Espagne ©Turismo de Tenerife
©Turismo de Tenerife

Tel un caillou noir au milieu des nuages et de l’océan, l’ile de Tenerife apparaît soudain dans un coin de hublot, au milieu de l’immensité bleue de la mer et du ciel. La plus grande des sept îles des Canaries, à l’Ouest de l’Afrique du Nord, est l’une des plus connues mais mérite d’être redécouverte loin des clichés et des sentiers battus du tourisme de masse.

Tant il est vrai que l’île volcanique en forme de canard offre, du Sud au Nord et d’Est en Ouest, autant de possibles que le volatile se savourerait des palmes au bec : vacances balnéaires et festives dans les resorts du Sud désertique, randonnées et sports de plein air dans le Parc naturel national du Teide, visites patrimoniales et culturelles à La Laguna ou La Orotava, explorations botaniques, ornithologiques ou stellaires dans les réserves naturelles de l’Anaga ou du Teno, citytrip dans la capitale portuaire Santa Cruz… L’île du printemps éternel se vit sur quatre saisons, sous les vents alizés et sous de multiples facettes.

Un peu d’histoire : des volcans, des Guanches, les Conquistadors et le début du tourisme

Tout commence il y a plusieurs millions d’années avec l’éruption de quatre volcans. L’un culminera à 5500 mètres d’altitude puis s’effondrera, ses coulées de lave formant la vallée encaissée de La Oratava et sa caldera aux airs lunaires devenant le socle du “jeune volcan” Teide. Longtemps considéré comme la plus haute montagne sur Terre par les Européens, le Teide (3718 mètres) est le plus haut sommet d’Espagne et l’un des plus hauts volcans du monde.

Quelques fumeroles à quatre-vingt-six degrés s’en échappent toujours, tandis que la lave du Trevejo a enseveli le puissant port de Garachico en 1706. Car malgré ses ressources naturelles quasi inexistantes – à part un peu d’extraction de pierre ponce – Tenerife connut une ère prospère : sur la route des grandes expéditions, c’était la dernière escale avant la traversée vers les Amériques et l’ile avait obtenu du roi d’Espagne la liberté de commercer avec le Nouveau Monde.

À la découverte du Nord de Tenerife

Voyage Tenerife Espagne ©Turismo de Tenerife
©Turismo de Tenerife

Un patrimoine riche, des paysages variés et étonnants, la mer et la montagne réunies, un climat doux toute l’année, le tout à quatre heures de vol de Toulouse : Tenerife a tout de la destination idéale et le Nord de l’île, plus préservé et authentique, se prête au jeu des vacances à géométrie variable. Les randonneurs y graviront l’emblématique Teide, un Graal accessible en partant au petit matin pour voir le soleil se lever au-dessus de la mer de nuages, ou plongeront dans la forêt primaire et fantasmagorique du massif de l’Anaga à la biodiversité unique au monde. Version roadtrip, une petite route vertigineuse descend en lacets vers Masca dans le massif de Teno, où cactus géants et pics de lave sculptent le décor. Au bout, les falaises Los Gigantos plongent à pic de 600 mètres dans l’océan.

Un décor qui invite aussi à se baigner sur des plages de sable noir ou dans des piscines d’eau de mer creusées soit dans la lave, soit à partir à la rencontre des cétacés. Au fil du parcours, Tenerife se révèle aussi viticole, golfeuse, agricole (la banane de Tenerife est réputée), religieuse (comme lors de la Fête-Dieu de La Orotava). Côté architecture, on passe en quelques kilomètres de la cité historique aux demeures XVe et XVIe siècle de San Cristobal de La Laguna au magnifique auditorium signé Calatrava à Santa Cruz, dont le centre d’art contemporain a été imaginé par Herzog et de Meuron. Tenerife, île de contrastes.

 

 

Bonnes adresses à Tenerife

Le Gran Hotel La Laguna
Un hôtel de charme dans une belle bâtisse de 1796. Lobby convivial, chambres contemporaines spacieuses et un magnifique rooftop avec vue
panoramique sur la ville et piscine.
lalagunagranhotel.com

Heritage Grand Mencey
Le mythique hôtel de Santa Cruz de Tenerife, avec son architecture canarienne typique, son patio à arcades, ses jardins, son spa de 4500 mètres carrés et ses piscines.
www.iberostar.com

Parador de Las Cañadas del Teide
Le seul hôtel-restaurant situé dans le parc naturel du Teide, entre anciens cratères et cheminées et avec vue sur le sommet.
www.parador.es

Panzaburro
Une gastrotasca discrète mais réputée, tenue par des jardiniers cuisiniers, avec délicieux menus à rallonge et déco de bric et de broc.
Calle Méndez Núñez, 20, 38003 Santa Cruz de Tenerife

Bodega Monje
Pause avec vue sur le Teide et l’océan pour apprendre les secrets des vins
canariens et déguster un émincé de cochon noir fondant arrosé des vins maison.
bodegasmonje.com