Toscane, de Pise en vignes

Tour de Pise en ToscaneUne tour célèbre et des paysages de carte postale : la province de Pise invite à l’escapade citadine et bucolique, entre cités historiques, collines vert fluo et cyprès noir corbeau.

Pise. L’éternelle rivale de Florence, mais aussi de Venise, qui mérite pourtant grandement le détour pour son riche patrimoine et sa douce nonchalance. Nichée au pied de la montagne blanche, la cité se love de part et d’autre de l’Arno et alterne ruelles secrètes, arcades ombragées et piazze majestueuses — comme celle des Cavalieri —, palazzi gothiques et marchés bucoliques. La patrie de Galileo Galilei (et de l’auteur de Pinocchio) est à la fois érudite et épicurienne, ancienne et moderne : elle accueille une des plus prestigieuses Écoles normales supérieures, instituée par Napoléon, et un des meilleurs glaciers d’Italie (De Coltelli), des églises et remparts du Xe siècle et une fresque de Keith Haring. Sans oublier, bien sûr, sa Torre Pendente — 293 marches, 15 000 tonnes de marbre et un terrain alluvionnaire —, le célèbre campanile du Duomo, chef d’oeuvre incontesté de l’art roman toscan, ce mouvement qui témoigne de la grandeur des cités toscanes.

Campagne toscane

Mais si on s’éloigne un peu de la ville vers le Monte Pisano ou en suivant la Fi-Li-Pi – voie rapide qui relie Firenze, Livorno et Pisa (Florence, Livourne, Pise) se révèle une Toscane de cités chargées d’histoire comme Volterra, à la fois étrusque et médiévale avec ses maisons-tours, ses musées et ses ateliers d’albâtre. Ou San Miniato, située sur la Via Francigena, ses palais et monastères surdimensionnés, Vicopisano et sa forteresse, et la sublime et immense Certosa di Cacli, bénédictine puis chartreuse, qui accueille notamment la collection de squelettes de cétacés de l’université de Pise.

L’autre patrimoine local et rural est fait d’huile d’olive, de truffes et de vignes que l’on découvre le long de la Route des vins des Collines Pisanes ou de la côte des Étrusques : cépages Trebbiano pour les blancs effervescents, San Gieveso ou San Forte pour les rouges, ou encore le Vin Santo dans lequel on trempe un Cantuccino croquant. Cette Toscane profonde se prête à merveille au jeu de la carte postale, comme un soir d’été indien en dégustant une pizza maison, en contemplant le coucher de soleil sur l’horizon vallonné, dessiné de pins et de cyprès. Il faudra revenir pour goûter aux charmes du littoral pisan, entre dunes, rochers et stations balnéaires familiales.


À voir, à faire à Pise

Visiter le musée Vespa, constructeur d’avions reconverti dans les scooters après la Deuxième guerre mondiale (www.museopiaggio.it)
Vivre une expérience culinaire toscane en suivant un cours de cuisine dans une ferme, en cherchant des truffes ou en parcourant la campagne en Vespa (www.ariannaandfriends.com)
Déguster du vin ou de l’huile d’olive chez les producteurs (www.vignaiolisanminiato.it)
Dormir dans un agriturismo au coeur de la nature (www.agritourismo.it)