Terre de Pastel, ce rêve bleu

Le groupe Terre de Pastel est en pleine expansion : il ouvre un spa et une boutique en centre-ville de Toulouse, puis agrandira son site historique de Labège, en périphérie, l’an prochain. La plante tinctoriale est connue pour être source de richesse.

Terre de Pastel
©Terre de Pastel

« Tous les ans, nous dressons un bilan annuel. Mais aujourd’hui, il y a vraiment beaucoup de projets à annoncer ! », prévient Jean-Jacques Germain, qui a fondé le groupe Terre de Pastel avec Sandrine Banessy en 2013. Sur la table devant eux, deux grosses pelotes ont été disposées. Ce sont des cocagnes de pastel séché et compressé. Plante tinctoriale, l’Isatis tinctoria fît la richesse de l’Occitanie à la Renaissance, lui conférant le nom de Pays de Cocagne. Jean-Jacques Germain et Sandrine Banessy l’ont remise au goût du jour avec des plantations à Labège. À côté, ils ont bâti le Muséum du pastel qui met en lumière la teinture, l’impression, la pharmacopée…

L’entrée se fait côté boutique, où sont vendus des pigments, des étoffes, de la vaisselle mais aussi des cosmétiques de la marque Bleu par Nature, « qui est éco-responsable », précise Sandrine Banessy. « Nous nous interrogeons sur la nécessité de faire tourner les cultures, de ne pas mettre du pastel tout le temps. Nous sommes dans un schéma d’expérimentation, de recherche », explique Antoine Pechou, agriculteur. « Pour l’instant, nous n’avons rien mis du tout, aucun intrant. » « Si besoin est, nous trouverons quelque-chose de bonne qualité », intervient Sandrine Banessy. Le groupe, versé dans la recherche et développement, a également installé des ruches pour son miel de pastel.

Pastelothérapie

Terre de Pastel
©Terre de Pastel

Le site historique de Labège comprend un spa, avec un bassin baigné de lumière naturelle sous une verrière. Véritable univers de détente, bleuté et axé sur la pastélothérapie, car les produits utilisés durant les soins sont extraits des feuilles de pastel. Terre de Pastel, ce rêve bleu par Charline Poullain Le groupe Terre de Pastel est en pleine expansion : il ouvre un spa et une boutique en centre-ville de Toulouse, puis agrandira son site historique de Labège, en périphérie, l’an prochain. La plante tinctoriale est connue pour être source de richesse.

Désormais, il sera aussi possible de se faire cocooner en centre-ville de Toulouse, rue de Rémusat, où s’ouvre le Boudoir Bleu par Nature, sur 140 mètres carrés, avec des soins inédits, tel le sauna japonais. Puis, en juillet prochain, une boutique de 160 mètres carrés verra le jour rue Saint-Ursule, toujours dans la Ville rose, dans un ancien hôtel pastelier. Elle s’ajoutera à celles de la place d’Assézat à Toulouse et du centre-ville d’Albi. « Je voudrais des boutiques à New-York, Berlin, Melbourne… », sourit Sandrine Banessy.

« On pousse les murs »

Ce n’est pas fini… Fin 2020, début 2021, il est prévu de passer de neuf à quatorze hectares à Labège, pour construire un bâtiment à énergie positive de 3000 m², qui abritera le muséum et les ateliers, en grande partie visibles par les visiteurs. Un projet estimé à 3 millions d’euros. Quant à l’actuel bâtiment, il sera entièrement dévolu au bien-être. Sur place, le groupe garde deux hectares en réserve pour un projet hôtelier cinq étoiles à l’horizon 2023. Tandis qu’un spa est prévu au futur parc des expositions de Toulouse.