Reine Mère, le royaume de l’éco-design

Reine Mere
©Reine Mère

Chez Reine Mère, miroirs, bijoux, consoles ou encore horloges ont tous un point commun : ils sont faits de matériaux naturels. Réunies entre les mains de designers, des créations éco-responsables made in France prennent vie dans les ateliers de la maison d’édition toulousaine.

« Limiter l’impact environnemental de ses créations en favorisant l’utilisation de matériaux naturels. » Tel est le leitmotiv de Reine Mère. La maison d’édition d’objets toulousaine s’applique depuis 2006 à créer une large gamme d’articles éco-responsables. Du bois issu des forêts du Jura, de la porcelaine de Limoges ou du Lot, du feutre 100% pure laine de mouton ou encore du papier recyclé, les nombreux matériaux écologiques made in France inspirent les têtes pensantes de Reine Mère. Parmi eux, Stéphane Clivier, créateur de l’enseigne. Originaire de Troyes, l’ébéniste et designer a « choisi la Ville rose pour des raisons sentimentales » avant de se laisser embarquer dans son projet. Les dessins d’objets, nés de sa plume alors qu’il était étudiant, ont pris vie entre ses mains une fois adulte grâce à sa formation d’ébéniste et aux cinq années passés d’École supérieure d’arts appliqués. Il est aujourd’hui accompagné par de nombreux designers indépendants qui travaillent et proposent des objets de manière ponctuelle. Des contributions qui répondent à la forte demande, l’établissement possédant « environ 150 points de revente dont une vingtaine à l’étranger, en Belgique, en Suisse, en Allemagne ou même au Japon », assure Stéphane Clivier.

Un succès naturel

Porte-manteau Reine Mere
©Reine Mère

Le créateur a fait le choix de privilégier le bois dans sa gamme d’objet, qui s’élève à 150 références. « Convictions personnelles, savoir-faire en voie de disparition, transformation du matériaux simple et peu coûteux », les raisons étaient nombreuses pour le designer. Pour celui qui « puise son inspiration de la nature », le bois était clairement incontournable. Il l’a décliné en dessous de plats, couverts à salade et autres miroirs en chêne. Des créations de toutes les tailles, pour tous les budgets : 3,50 à 425 euros.

Un temps, la lumière a essentiellement été accaparée par l’une d’entre elles : l’arbre à bijoux. Objet phare de la collection de Reine Mère, il a « rencontré un grand succès jusqu’à attiser la convoitise de certains concurrents qui n’ont pas hésité à s’inspirer de l’idée », note Stéphane Clivier. Une célébrité dont ne s’est pas contenté l’établissement, toujours en quête de nouvelles créations. Reine Mère présente deux collections par an au salon Maison & Objet de Paris depuis quatorze ans. L’occasion pour la maison d’édition d’objets de « tester ses nouvelles créations auprès des clients » selon le designer. « Si le produit plaît, nous lançons la fabrication. »