Poétique Paris lance l’alternative au cuir

Quand deux Parisiennes véganes cherchent à se vêtir comme elles se nourrissent, elles quittent leur job dans le digital et lancent l’alternative au cuir qui manquait à la mode française.

Créée il y a six mois, Poétique Paris est la première marque haut de gamme de faux cuir écoresponsable. Avec trois pièces fortes seulement — le short, la mini-jupe et le perfecto — la griffe dépoussière les codes du cuir version glamour, sans sacrifier à son esprit rock.

Pauline Weinmann et Cattleya Maléjac, férues de mode, sont restées les expertes en marketing qu’elles étaient et n’ont pas eu de mal à lancer leur innovation. Il leur a d’abord fallu identifier leurs matières premières : «Il existe plusieurs alternatives au cuir. Nous avons travaillé pendant près de deux ans pour trouver celles qui nous correspondaient. Même si nous voulions créer des produits de grande qualité, il était impensable par exemple d’y intégrer de la soie », relate Pauline Weinmann.

Cuir de fruits et de plantes

Si le cuir en fibre d’ananas et le cuir de vin offrent des perspectives intéressantes, le binôme opte pour le cuir de pomme ainsi qu’un textile à base de céréales, découvert chez un fabricant italien.

Le matériau forme une cellulose naturelle, enduite de polyuréthane recyclé, point de départ des vêtements de l’enseigne. Résultat bluffant avec un grain lisse, poli, très proche du cuir animal, y compris parce qu’il prend la même patine avec le temps. Bonne nouvelle, ce cuir-là ne dégage aucune odeur et se lave en machine. Une révolution chez les fashionistas et sur les tapis rouges du petit monde de la mode, en quête de nouvelles valeurs.
Incubée à la Station F, matrice à projets d’avenir, Poétique Paris fait réaliser ses pièces dans un atelier de femmes en réinsertion à Calais. « L’industrie de la mode est cruelle et polluante, nous ne pouvons pas faire comme si nous ne savions pas. Nous avons eu un coup de cœur pour cette équipe qui réintègre la vie professionnelle à travers des emplois aidés et nous l’avons formée à nos pratiques de confection », décrit Pauline Weinmann. Une ambition sociale et éthique indispensable pour éviter l’entre-soi satisfait du prêt-à-porter parisien.

D’ailleurs, Poétique Paris n’a de capitale que le nom et les valeurs : les vêtements sont disponibles partout, grâce à la boutique en ligne. Le triptyque short, jupe et perfecto évolue vers de nouveaux designs et un blouson ainsi qu’un pantalon à base de cuir de légumineuses font leur apparition : à la fois gainante et souple pour bouger librement, la matière met déjà l’eau à la bouche. C’est décidé, cet automne, on s’habille beau, bon et durable.

Photos : Poétique Paris